L’autoroute A831 ne verra pas le jour !

Je regrette et la décision et la méthode.

Je rappelle que le tronçon Fontenay le Comte – Rochefort de 63 km devait achever l’autoroute des estuaires Dunkerque – Bayonne. Saintes – Rochefort ne se comprend que si le « barreau » Rochefort – Fontenay le Comte est réalisé.

Sans étude alternative, sans explication, il suffit au Président de la République, au Premier Ministre de ne pas proroger la déclaration d’utilité publique (valable 10 ans) au delà du 12 juillet 2015 pour que le projet tombe. Merveille de l’administration !

Pourtant, il y a un an, le Premier Ministre proposait un processus de décision impeccable :

  1. Lancement de la consultation des quatre entreprises pressenties pour savoir combien coûterait précisément l’autoroute
  2. Dans un même temps, étude d’une solution alternative comprenant bien évidemment le contournement de Marans.

Cette proposition supposait de facto la prolongation de la DUP au delà de juillet 2015. Cela avait été souligné par tous les interlocuteurs.

Depuis un an, malgré de multiples interventions venues de tous bords, malgré les manifestations des socio-professionnels, pas de consultation des entreprises, pas d’étude alternative et, coup de grâce, la DUP tombe.

Ainsi, l’engagement écrit du Premier Ministre du 31 juillet 2014 est foulé aux pieds. Au fait, qui a dit : « La parole publique est une langue morte » ? Manuel Valls le 8 avril 2014 à l’Assemblée Nationale.

Mais l’histoire ne peut s’arrêter là. Pour améliorer la sécurité routière entre Fontenay le Comte et Rochefort, pour soutenir le développement économique et l’emploi de l’Aunis et du Sud Vendée, il faut d’urgence lancer l’étude alternative à l’autoroute.

Un an a été perdu.