QUI SUIS-JE?

Mon parcours

Je suis née le 19 juin 1943 à La Rochelle. J’ai 2 enfants et 4 petits enfants. J’ai d’abord été élève à l’Ecole Normale d’Institutrices de La Rochelle,  puis institutrice à Vandré pendant 4 ans et à Aytré pendant 31 ans. Maire adjointe d’Aytré de 1989 à 2008, j’en suis devenue Maire en 2008.

Vice présidente de la Communauté d’agglo de La Rochelle, j’y ai d’abord été chargée de l’accueil des gens du voyage (réalisation de 6 aires d’accueil sur l’agglo) puis de l’aménagement de l’espace (élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale et des Plans Locaux d’urbanisme de l’agglo rochelaise).

Parmi les projets que je suis particulièrement heureuse d’avoir conduits dans ma municipalité : rénovation de la résidence Pierre Loti (400 logements locatifs sociaux) ; création d’une maison de quartier ;  création d’une maison de la petite enfance ; création d’un nouveau quartier : Les Galiotes (environ 1000 logements).

Attachée à la règle du non cumul des mandats, j’ai démissionné de mes fonctions de Maire et Vice présidente de la Communauté d’agglo de La Rochelle en octobre 2012.

 

Mes convictions

Notre territoire dispose d’atouts considérables : son attractivité, son tissu industriel, les compétences et les savoir- faire des hommes et des femmes qui l’incarnent, la qualité de ses espaces et de son cadre de vie.

Mais il est aussi fragile. Nous devons sans cesse veiller au délicat équilibre entre les besoins en emploi et en compétences et la réalité du tissu de formation ; la nature et l’action humaine, les jeunes et les salariés.

Il faut aussi veiller à ce que l’attractivité des pôles métropolitains et littoraux profite à tous,  tracer des perspectives nouvelles et sortir de la crise. Le partage et la cohésion entre nos territoires doivent être au cœur de notre approche. La coopération de tous les acteurs locaux sera indispensable pour relever les défis de demain en se basant sur nos atouts.

Notre tissu industriel et nos PME constituent le socle d’une diversification et d’un développement qu’il nous faut renforcer. C’est le rôle du député d’impulser cet élan.

Mon attachement à la morale de l’action publique et mon engagement au service des autres, à chaque instant, sont les bases de mon engagement.

Mes convictions se sont construites par l’action. Ma capacité à conduire des projets et à rassembler les énergies est aujourd’hui reconnue. Comme député de la deuxième circonscription, je la mets au service de cet objectif.

Notre circonscription est une terre complexe. Elle a une histoire riche et un avenir qui doit l’être tout autant. Je souhaite lui donner toute sa place dans la Région et redonner à la France sa place dans le monde.